7 avril 2012

Great Expectations : l'ancêtre des séries américaines

Charles Dickens, 1860-61

Titre français: Les Grandes Espérances ou De Grandes Espérances

Résumé: Dans un petit village de l'Angleterre du XIXe siècle, Pip est un jeune orphelin élevé à la dure par sa sœur et qui semble destiné à devenir forgeron. Il mène une vie banale uniquement entrecoupée par ses visites à Miss Havisham, une vieille femme excentrique et fortunée et à sa fille adoptive Estella aussi froide et dure que belle. Mais le destin de Pip bascule le jour où il reçoit une immense fortune d'un mystérieux bienfaiteur qui lui permet de partir pour Londres et de recevoir l'éducation d'un gentilhomme.

     Ce roman fait partie de mes lectures imposées à la fac ce qui signifie que je ne l'ai pas choisit moi-même. Après lecture, je comprends pourquoi. J'ai eu beaucoup BEAUCOUP de mal à avancer dans ce livre (commencé pendant les vacances de Noël et fini en avril !^^). Bon, il est vrai que le fait de lire en anglais me ralentit peut être un peu mais ce n'est qu'une raison parmi tant d'autres. Premièrement, j'ai eu l'impression qu'il ne se passait strictement rien pendant toute la première moitié du roman. (250p) On suit Pip dans ses "aventures" londoniennes sans grand intérêt et on finit même par le détester (deuxième raison) pour son inactivité et son arrogance. Ensuite, tout se précipite et j'ai eu l'impression de regarder une mauvaise série américaine: découverte de liens de parenté, enlèvement, morts etc... Ce n'est pas très étonnant quand on sait qu'à cette époque les romans étaient publiés sous forme de feuilletons dans les magazines mais au final, je trouve qu'on s'y perd un peu et que ça en devient même un peu ridicule.

     MAIS (car il y a un mais) ce roman reste intéressant à étudier surtout pour la façon dont Dickens arrive à associer plusieurs genres littéraire. Bien sur on retrouve les différents thèmes du roman d'apprentissage mais également des passages gothiques à souhait comme les descriptions des marais ou des scènes de Satis House voir même fantastiques avec le thème du "double" maléfique). Pour conclure, je ne conseillerais pas Les Grandes Espérances pour une lecture loisir mais il est intéressant à étudier surtout si l'on a de bonnes bases en analyse littéraire (ou un prof de littérature passionnant !)

                     ______________________________

"-Do you know what I touch here?" she said, laying her hands, one upon the other, on her left side. 
-Yes, ma'am. (It made me think of the young man.)
-What do I touch?
-Your heart.
-Broken!"


Aucun commentaire:

Publier un commentaire